Contribution EGALIM – Faciliter l’accès aux services en ligne pour les exploitations agricoles : vers une fédération d’identité.

Les agriculteurs mobilisent quotidiennement différents services en ligne pour piloter leur exploitation, rendre compte de leurs pratiques ou encore répondre à des obligations réglementaires. Cela concerne à la fois les services techniques, comptables et administratifs. Mais à ce jour, ces services proposés par différentes entités sont accessibles avec des comptes utilisateurs différents.

Par exemple, pour accéder aux données de sa nouvelle station météo connectée, un agriculteur va se connecter à la plateforme en ligne du vendeur de station. Il devra utiliser un autre login pour consulter les prévisions de maladie sur une autre plateforme. Pour déclarer sa consommation en eau, sur une autre encore. Pour établir ses déclarations PAC, sur celle de l’état. Pour les cotisations sociales sur celle de la MSA. Lors d’échanges avec des agriculteurs, nous en avons recensé entre quinze et trente ! (Témoignage Rémi Dumery, @RemDumDum).

Une solution simple pourtant existe : il s’agit de la fédération d’identité. Pour les particuliers, ce type de dispositif existe déjà. Un premier niveau est proposé par les grands acteurs du web (Google, Facebook, Twitter,…) qui permet à de nouveaux opérateurs de proposer leurs services en utilisant une identité déjà créée (voir certifiée) et le processus d’authentification avec le consentement de l’utilisateur. Très pratique, il ne permet cependant pas de vérifier la véracité des informations. Une belle illustration est proposée par FranceConnect (franceconnect.gouv.fr) qui permet de s’identifier à un service avec les identifiants d’un autre service (exemple : pouvoir accéder aux impôts avec son identifiant La Poste ou CAF), et ainsi s’appuie sur des organismes capables de certifier la véracité de l’identité.

De la même manière, il est possible d’associer des Fournisseurs de Données et ainsi permettre à des Fournisseurs de Services de proposer des services valorisant des identités certifiées (on peut penser par exemple le compte MSA, le compte CER France ou encore le compte PAC). Cela présente pour les Fournisseurs de Services un grand intérêt en validant l’existence légale d’une exploitation et de ses données.

Nous souhaitons qu’un tel système de fédération d’identité soit proposé aux agriculteurs afin que leurs exploitations soient identifiables dans le monde numérique de manière unique.

Cela simplifiera l’accès aux différents services existants (pour l’agriculteur mais également pour les conseillers qui doivent régulièrement accéder à ses données). Au-delà de ce bénéfice à court terme, cette étape est indispensable pour proposer aux agriculteurs des outils de plus en plus intégrés. C’est un prérequis à la mise en place de système de gestion du consentement et d’un accès simplifié aux différentes données de l’exploitation.

Retrouvez cette contribution sur la plateforme EGALIM : Votez et Réagissez !

Réseau Numérique & Agriculture de l’ACTA, les Instituts Techniques Agricoles

Contact : Théo-Paul Haezebrouck et François Brun, numerique@acta.asso.fr

www.numerique.acta.asso.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *