Hackathon API-AGRO – suite et fin

Le samedi 25 février le hackathon s’est poursuivi avec 5 belles équipes constituées de codeurs, d’experts et de porteurs de projets. Les équipes ont pu s’appuyer sur les équipes d’OpenData Soft qui héberge la plateforme API-AGRO et les équipes d’ATOS France qui sont venues en nombre pour apporter un gros appui technique et des Machines Virtuelles. Plusieurs développeurs de la startup Ekylibre sont également venus renforcer les équipes qui se sont bien appropriées les projets et ont avancé dans le codage de leurs applications.

Les équipes ont travaillé dur jusqu’à minuit (et même plus tard pour certains), pour présenter le lendemain une démo fonctionnelle de leur projet.


Et puis le lendemain, direction le SIMA, pour le pitch final des 5 projets par les équipes. Nous sommes impressionnés de voir que toutes ont une présentation finalisée et une démo fonctionnelle s’appuyant sur les données accessibles en temps réel depuis la plateforme API-AGRO.

Le jury est formé. Il est constitué de Sébastien Windsor (président d’API AGRO, de Terres Inovia et de la Chambre d’agriculture de Seine Maritime), Jean-Marc Lazard (président d’OpenData Soft), Christophe Brizot (directeur régional Atos), Catherine Migaut (Village by CA), Caroline Le Poultier (directrice du CNIEL), Awa Caba (fondatrice de la startup Sooretul).


Toutes les démos se passent bien. Vient ensuite la délibération du jury et la remise des prix à 15h.

 


Le 1er prix revient à l’équipe EPI-AGRO qui valorise les données d’épidémiosurveillance avec une belle démo mettant en avant des couches graphiques et cartopgraphiques interractives.

Le 2e prix revient à l’équipe RAVACOOL, qui valorise les données sur les pratiques culturales et les observations sur le colza. Là encore plusieurs modes de représentation de données sont mises en avant.

Le 3e prix revient à l’équipe Clé de sol qui permet de manière intituive de selectionner un sol sur une base géographique.

Résultat de ce hackathon, une très belle démonstration de l’utilité de la plateforme pour mettre à disposition des données et les valoriser facilement via des interfaces graphiques appropriables assez rapidement. Le Village by CA a formulé le voeu que les projets lauréats ne s’arrêtent pas là et que les porteurs  viennent pitcher à nouveau au sein du Village Parisien pour engager la suite.

Hackathon API-AGRO – Jour 1

Le 24 février 2017, à 8h du matin, à l’APCA, a commencé le premier hackathon API-AGRO. Il se déroulera sur 48h pour se terminer le 26 février avec une remise des prix au SIMA. Il a pu être organisé grâce au précieux concours d’Aurélie Baupel qui a recruté les intervenants et calé l’organisation. Elle suivra le hackathon jusqu’au bout.

Dix projets ont été présentés par les instituts techniques et les chambres d’Agricultures dans des domaines concernant les filières animales et végétales. Pour chacun de ces projets, des donnes et API ont été mises en ligne sur la plateforme d’API-AGRO.

  • Projet 1 : Agréger et visualiser des données de cotation de march, porté par le Ctifl.
  • Projet 2 : Suivi d’automates d’alimentation, porté par l’IFIP.
  • Projet 3 : Surveillance régionale des insectes ravageurs du colza, porté par Terres Inovia et Apca.
  • Projet 4. Diagnostic annuel du colza. Indicateurs agroclimatiques et pratiques agricoles, porté par Terres Inovia.
  • Projet 5 . Faciliter la reconnaissance d’un sol à partir d’un référentiel Sols Arvalis, porté par ACTA.
  • Projet 6. Créer un OAD pour les éleveurs. Qu’elle surface en herbe attribuer? porté par IDELE.
  • Projet 7. Construire un portail dédié aux enquêtes entreprises avicoles avec cartographie, porté par ITAVI.
  • Projet 8. Faire de belles visualisation interactives sur les données d’épidémiosurveillance, porté par ACTA.
  • Projet 9. Construire un outil carto à destination des apiculteurs, porté par ITSAP.
  • Projet 10. Construire un tableau de bord interactif sur les risques climatiques, porté par ARVALIS – Institut du végétal.

Parmi ces dix projets, cinq ont été choisis par des équipes de codeurs, designers, porteurs de projets et experts techniques.

 

Qui seront les lauréats ? réponse au SIMA le 26 février.